M.Boadu : une pépite à l’état brut

M.Boadu : une pépite à l’état brut

18 août 2021 51 Par Franck C

En finalisant cette opération de transfert il y a quelques jours, l’ASM a déjà animé comme il se doit le mercato estival 2021 en chipant au nez et à la barbe d’autres clubs français et européens l’un des meilleurs jeunes attaquants internationaux recensés à ce jour. Contre un beau chèque de 17 millions d’euros, Myron Boadu est venu renforcer un effectif professionnel remanié de main de maître par P.Mitchell dans l’objectif de renforcer le front de l’attaque monégasque et ce, dans la perspective d’une qualification potentielle pour la phase de poules de la prestigieuse Ligue des Champions édition 2021-2022. Le jeune attaquant international néerlandais a déjà marqué les esprits en Eredivisie hollandaise et en Europa League par des statistiques déjà très positives pour un joueur âgé de 20 ans. Convoité par de grosses écuries européennes, Boadu a la tête sur les épaules et montre une volonté affichée de ne pas griller les étapes d’un parcours professionnel commencé à 16 ans à l’AZ Alkmaar, son club formateur. En signant à l’ASM, Boadu sait qu’il va gagner du temps de jeu au sein d’un club stable qui lui laissera le temps de progresser au haut niveau en Ligue 1 et pourquoi pas en Ligue des Champions et/ou en Europa League à coup sûr. Autre signe prémonitoire pour cette nouvelle saison, le jeune joueur originaire d’Amsterdam a choisi le numéro 9 pour son nouveau maillot au sein de l’effectif rouge et blanc, à l’instar d’autres joueurs emblématiques de l’ASM comme Radamel Falcao, David Trezeguet, Sonny Anderson, Dimitar Berbatov… Gageons que ce numéro symbolique lui portera chance dans cette nouvelle aventure monégasque pour laquelle nous lui souhaitons la bienvenue.

 

L’Ajax dans le coeur, Alkmaar le choix de raison

Boadu a grandi sereinement dans le quartier de Bijlmermeer à quelques centaines de mètres du stade de l’Ajax Amsterdam. Au sein de sa famille ghanéenne, le jeune attaquant quand il était enfant a dû longtemps scruter  l’horizon de sa fenêtre de chambre afin d’entendre les clameurs des spectateurs et des supporters du club mythique néerlandais logé désormais à la Johan Cryuff Arena depuis 2018. Fan de l’Ajax, le jeune Boadu fait ses gammes de footballeur dans son quartier au sein du FC Bijlmer puis au sein du SC Buitenveldert où évolue son frère aîné Reginald. Ces deux clubs étant des académies de football partenaires de l’Ajax, Boadu a vite été proposé au légendaire club aux couleurs rouge et blanc. Malgré des qualités physiques et techniques indéniables à 12 ans, le stage de Boadu à l’Ajax reste sans suite. Attristé, le jeune joueur n’en demeure pas moins convoité par d’autres clubs néerlandais moins huppés mais aux structures de formation performantes comme l’AZ Alkmaar ou le FC Utrecht. Et c’est à l' »AZ » que Boadu décide de confier son avenir de jeune footballeur talentueux dès l’âge de 13 ans. Il y gravit tous les échelons jusqu’à ses 16 ans lorsque le club batave lui propose alors de signer son premier contrat professionnel pour le récompenser de ses très bonnes performances au sein des équipes de jeunes. En parallèle de son club formateur, Boadu est sélectionné dans les catégories U16 à U18 des Pays Bas (15 matchs joués ; 2 buts marqués). Dès son éclosion soigneusement préparée par les coachs expérimentés des équipes de jeunes d’AZ ou de la sélection batave, les scouts de toute l’Europe commencent à affluer sur les terrains où évolue le jeune néerlandais et commencent à scruter le profil et les performances de celui-ci. Signe de son talent précoce, il dispute son 1er match à 15 ans et demi en équipe réserve. A la fois puissant physiquement et à l’aise techniquement, Boadu commence à affoler les compteurs au sein de la réserve professionnelle de l’AZ puis dans le groupe pro à partir de 2017-2018.

 

Blessures et éclosion rapide au plus haut niveau

Pour sa première saison en équipe professionnelle à l’AZ, Boadu se blesse malheureusement au genou dès la préparation estivale et vivra une saison blanche. Il disputera tout de même son 1er match en professionnel lors du dernier match de championnat face au PEC Zwolle en mai 2018. Freiné dans sa progression rapide, le jeune joueur vit mal cette longue indisponibilité mais peut compter sur le soutien de son club et de sa famille pour préparer son retour dès que possible. Lors de la saison suivante, âgé de 17 ans et demi seulement, il marque son 1er but en match officiel avec l’équipe première d’AZ face au NAC Breda. Malheureusement, une nouvelle blessure à la malléole l’éloigne de nouveau du carré vert dès la mi septembre 2018 et ce, pendant plus de 7 mois. Là encore, ce coup dur lui forge un mental d’acier à tout juste 18 ans. Boadu reprend ensuite le cours de la saison en avril 2019 et disputera tout de même 4 autres matchs avec AZ en Eredivisie.

La saison suivante sera par contre « bénie des Dieux ». Sous les ordres d’Arn Slot, jeune et brillant technicien d’AZ lors de la saison 2019-2020, Boadu éclabousse de son talent l’Eredivisie. Aux côtés de jeunes joueurs talentueux également formés à l’AZ comme l’ailier Calvin Stengs (OGC Nice), l’attaquant marque 20 buts dont 14 en championnat des Pays Bas (6 en Europa League). En marquant contre les gros du championnat néerlandais (Ajax, PSV…) ou en performant en Europa League (contre MU par exemple), Boadu marque les esprits des observateurs et commence sérieusement à attiser les convoitises de grands clubs européens à l’issue de cette saison très aboutie. Le joueur confirme également son potentiel au niveau international en intégrant l’équipe A batave lors de la phase de qualifications pour l’Euro 2020 sous les ordres de R.Koeman, il participe au festival offensif des Oranje face à l’Estonie en remplacement de M.Depay (5-0).

L’été 2020 verra en effet le FC Séville, le Barça, Arsenal, la Juve et la Roma frapper à la porte d’AZ, qui ne donnera pas suite afin de conserver le joueur pour la saison suivante. Entre temps, un certain Mino Raiola a enrôlé le jeune batave dans son écurie de grands joueurs européens. Boadu confie alors son avenir sportif au controversé agent de joueurs.

La saison 2020-2021 sera celle de la confirmation du talent de Boadu toujours avec l’AZ. En championnat, le jeune attaquant score à 15 reprises. Au niveau international avec les Espoirs néerlandais, Boadu sera aussi le « bourreau » des Espoirs français lors de l’Euro 2021 en inscrivant deux buts synonymes d’élimination en quarts de finale pour les joueurs de S.Ripoll. Associé à C.Stengs et à J.Kluivert (prêté à Nice cette saison), Boadu montre là encore l’étendue de son talent avec un but somptueux marqué dans le temps additionnel (93ème) sur un caviar de Kluivert.

Annoncé possible arrivée sur le Rocher à la mi-juillet dernier pendant le mercato estival 2021 et convoité par d’autres clubs français (OL, OGC Nice…), le feuilleton Boadu a même défrayé la chronique sur les RS quand l’intéressé a été pris en « flagrant délit » de visite du centre d’entrainement de l’OGC Nice il y a quelques jours alors que les tractations officielles entre l’ASM et l’AZ avaient commencé… Nul doute que le projet sportif de l’ASM l’a emporté sur les relations amicales entre Boadu, Stengs et Kluivert. Ouf ! L’intéressé a d’ailleurs confirmé récemment avoir privilégié l’ASM dès que le club monégasque a pris contact avec son agent et l’AZ : « Beaucoup de clubs ont montré de l’intérêt pour me recruter ces dernières semaines. Le mercato est une période où il y a aussi beaucoup de rumeurs. Mais dès l’instant où j’ai eu vent de l’intérêt de l’AS Monaco, il était clair dans mon esprit que je voulais rejoindre l’AS Monaco, il n’y a jamais eu de doute là-dessus. » (Source asmonaco.com – 16/08/2021).

 

Un profil d’attaquant très intéressant pour l’ASM

Redoutable joueur de surface, de grande taille (1,83 m), adroit des deux pieds et largement altruiste, Boadu représente pour l’ASM un profil de joueur offensif très complet apportant une touche qualitative du secteur de l’attaque monégasque au vu des nombreuses échéances à venir en Ligue 1, Ligue des Champions (ou Europa League ) et en Coupe de France. Certaines statistiques sont déjà très positives concernant ce jeune joueur : 31 matchs disputés la saison dernière avec AZ ; 15 buts inscrits (1 but tous les 169 minutes) ; 78% de passes réussies, ; 52 % de dribbles réussis.

Au regard de son âge et de son potentiel (20 ans), l’investissement consenti sur ce joueur par le club (17 millions d’euros) parait de surcroît approprié au regard des prix du marché européen des transferts. Si Boadu confirme dans les prochains mois sous le maillot monégasque l’étendue de ses capacités qui en font l’un des jeunes attaquants les plus prometteurs en Europe, nul doute que les grands clubs européens seront à l’affût. Certains parlent d’un futur « M’Bappé » pour Boadu, espérons déjà que le jeune néerlandais marque le plus rapidement possible pour l’ASM et s’épanouisse progressivement dans le groupe coaché par N.Kovac. C’est tout le bien que nous lui souhaitons. Encore une fois bienvenue à Myron !

Sources : Transfermarkt ; asmonaco.com / Photo : iconsport – J.Fidelin