Jakobs : « Une opportunité incroyable »

Jakobs : « Une opportunité incroyable »

2 avril 2022 2 Par Geoffroy B

Après Paris, Monaco affronte son pire danger, cette saison, un mal-classé. Notre entraîneur et un joueur sont revenus sur cette future rencontre face à Metz. Morceaux choisis. 

Ismail Jakobs

Resté sur le Rocher, Ismail Jakobs a profité de la trêve internationale pour parfaire ses gammes. Décroché en championnat, notre joueur y croit toujours : « Il nous reste neuf matchs, et rien ne va être facile, c’est évident. Il y aura des concurrents très compétitifs face à nous. [….] . Mais l’Europe reste évidemment notre objectif prioritaire. A nous d’aller chercher des résultats pour arriver le plus haut possible. »

Utilisé malgré des performances en dents de scie, le défenseur est le premier surpris : « Pour être honnête, je ne m’attendais pas à être titulaire dès mon arrivée à l’AS Monaco. Je suis venu car c’est un club fantastique, qui a une histoire, et c’était une opportunité incroyable pour moi de montrer mes qualités. C’est ma première saison ici, et je pense que je bénéficie de la confiance du coach et du Club. Caio fait une très bonne saison, donc j’essaye de m’inspirer de lui pour être encore meilleur. Je veux montrer mes qualités. »

Alors que les groupes de la prochaine Coupe du Monde sont connus, l’Allemand d’origine sénégalaise a eu le droit à LA question Coupe du Monde : « Évidemment je rêve de jouer avec la sélection allemande. Mais pour faire partie de ce groupe, il faut être titulaire en club. La Coupe du Monde est un évènement très spécial. La Nationalmannschaft a les qualités pour faire de très belles choses dans cette compétition. Pour moi les favoris sont l’Allemagne et le Sénégal (sourire). »

Philippe Clement

Notre coach a bien évidemment été interrogé sur la compétition à venir au Qatar, réponse un peu moins chauvine que Jakobs pour le tacticien : « Pour avoir travaillé ici depuis deux mois et demi, je dois dire que la France est pour moi favorite de cette compétition. Ils ont deux joueurs de grande qualité à chaque poste. L’Espagne est toujours présente également, dans les grands rendez-vous. Concernant la Belgique, nous avions une très belle génération ces dernières années, mais certains ont pris leur retraite internationale. Et puis Eden Hazard, notre meilleur joueur, n’était pas au mieux ces deux dernières années. Donc nous ne sommes pas parmi les favoris, mais c’est toujours difficile de faire un pronostic. »

Après une victoire de prestige face au leader du championnat, il faut maintenant confirmer : « Je ne pense pas que tu peux gagner un match comme ça, et de cette manière, sans une bonne dynamique dans le groupe. Elle était déjà là avant ce succès, il y a une très bonne atmosphère. Beaucoup de joueurs sont partis en sélection depuis. Je suis content qu’ils soient de retour sans blessure, d’autant qu’ils ont quasiment tous eu des bons résultats ou ont marqué des buts. Ceux qui sont restés ici se sont bien entraînés, ils ont bossé très dur. »

Enfin la trêve internationale a permis de voir de nouvelles têtes, notamment de l’Academy, pierre angulaire du projet Rouge & Blanc : « On ne peut pas travailler les automatismes avec tout le groupe durant ce genre de trêve internationale. En revanche, on peut améliorer certains aspects au niveau physique, technique et mental. J’aime ces périodes, car cela permet aussi de faire monter des jeunes joueurs de l’Academy, chose que j’ai faite la semaine dernière. C’est une forme d’adaptation au haut niveau pour eux, d’être au contact des pros. Ce sont des séances plus intenses qu’avec la N2. »

Source : asmonaco.com / Photo : Alexandre Dimou – FEP – Icon Sport