ESTAC-ASM : Conférence de presse

ESTAC-ASM : Conférence de presse

27 août 2021 9 Par Joffrey J

Après Niko Kovac, Aurélien Tchouaméni est également venu en conférence de presse avec une semaine avec des hauts et des bas pour le Monégasque.

Une première avec les Bleus

Aurélien Tchouaméni a vécu une semaine à rebondissements, une déception avec l’élimination et aussi de la joie pour sa sélection en équipe de France. « La soirée s’est mal terminée à Kharkiv, mais le lendemain j’étais aux anges quand j’ai appris la nouvelle. Mon agent a dû le savoir un peu avant car il a envoyé un message à mon père, qui lui l’a dit à mon petit frère pendant que je rentrais d’Ukraine. C’est lui qui me l’a annoncé, environ dix minutes avant l’intervention du sélectionneur. C’était assez dingue »

L’équipe de France, un nouveau challenge

Du haut de ses 21 ans, Tchouaméni a la tête bien sur les épaules et sait qu’il a encore beaucoup à apprendre et qu’avec cette sélection il va encore en apprendre davantage. « Je vais y aller avec l’objectif de montrer mes qualités et d’apprendre le maximum de choses au contact du Groupe France comme me l’a conseillé le coach (Niko Kovac). » « Depuis que je suis jeune, je regarde attentivement Paul Pogba et N’Golo Kanté. Ce sont deux références à mon poste, deux joueurs qui m’inspirent. J’ai encore beaucoup à apprendre. »

La déception

Avec cette élimination face à Donetsk, la déception est forcément présente chez tout le monde. « Sur le terrain, on a senti qu’on faisait une grosse performance. On a remporté les premiers duels et on a joué en mode rouleau compresseur. Les faits de jeu ont décidé du résultat, mais c’est un match qui va nous servir pour la suite de la saison. »  » Nous avons un groupe assez jeune, qui nous permet d’avoir la faculté de vite switcher et de passer directement à autre chose. Évidemment qu’on était déçus, mais en même temps on va pouvoir se confronter à de belles équipes européennes en Ligue Europa. »

Les yeux tournés vers le championnat et l’Europa League

Avec un démarrage difficile en championnat, l’AS Monaco va devoir passer la vitesse supérieure et avec un match référence comme face à Donetsk, les autres équipes de Ligue 1 peuvent craindre les Monégasques. « La Ligue des Champions c’est terminé, c’est derrière nous, et désormais place au championnat. Nous n’avons pas le temps de gamberger. » « J’ai déjà vu joueur le PSV Eindhoven plusieurs fois. Ils ont de très bons jeunes joueurs, ils sont vice-champions des Pays-Bas et vont être difficiles à jouer. Ça va vite devant. La Real Sociedad, c’est une équipe qui est très bien référencée, qu’on a eu l’occasion de jouer en match amical de pré-saison et qui nous a battus. On connaît moins le Sturm Graz, mais on sait qu’ils ont un stade avec une bonne ambiance. Ce sera disputé. »

Ne pas tomber dans le piège troyen

Avec aucune victoire en championnat, Tchouaméni ne s’attend pas à un match gagné d’avance. « La prestation qu’on a faite contre le Shakhtar doit nous donner confiance. C’est ce que nous nous sommes dits dans le vestiaire après le match. Nous savons que nous allons peut-être avoir à faire à un bloc bas contre Troyes. Notre progression passe aussi par là, et on doit s’adapter à ce genre d’adversité et proposer quelque chose qui nous permette de contourner le problème. »

Source : AS Monaco