ESTAC-ASM : Conférence d’avant match

ESTAC-ASM : Conférence d’avant match

27 août 2021 4 Par Joffrey J

Après la cruelle élimination cette semaine, l’AS Monaco a été reversé en Europa League. Mais avant de penser à l’Europe, il va falloir ouvrir le compteur victoire en championnat.

Les rouge et blanc se déplacent dimanche à Troyes pour enfin une première victoire en Ligue 1 ?

Niko Kovac revient sur l’élimination, l’Europa League et bien évidemment ce déplacement important en championnat.

Oublier et avancer

Voilà le mot d’ordre du coach monégasque malgré une immense déception dans le vestiaire. « Il faut être en capacité d’oublier le dernier match et se projeter sur la suite. C’est ce que j’ai dit aux plus jeunes mais aussi aux plus expérimentés. Il faut savoir être en capacité d’enchaîner les matchs tous les trois jours. Nous devons essayer de mettre les joueurs sur les bons rails. »

Une mi-temps parfaitement maitrisée.

En menant 2-0 à la mi-temps du match face à Donetsk, Monaco pensait avoir fait le plus dur mais hélas le coup du sort en a décidé autrement malgré tout, Kovac est heureux de cette première période.  » Nous avons peut-être disputé le meilleur match depuis mon arrivée. Nous méritions sans doute de marquer un ou deux buts de plus. » « Il faut maintenant être capable de reproduire cela en Ligue 1 et en Europe. Nous devons garder ce match comme une référence. »

Une élimination dans la tête du groupe

Difficile d’oublier une élimination comme celle-ci en ayant tout dominé sur la quasi-totalité des deux rencontres mais le groupe va devoir relever la tête et penser au championnat maintenant. « Ce matin, j’ai vu le visage de mes joueurs. Il y avait encore un peu de déception mais c’est normal. Nous avons été les meilleurs sur les deux matchs mais c’est le football. Nous préférons perdre de cette manière en ayant tout donné. »

L’Europa League, un tirage pas si évident ?

Depuis aujourd’hui, l’AS Monaco connaît les noms de ses adversaires pour l’Europa League et le groupe semble très relevé. « La Ligue Europa est une compétition qui a été upgradée dans cette nouvelle version. Lorsque nous voyons les noms, c’est une sorte de Ligue des Champions un peu plus light. Cela reste une très belle compétition. Nous ferons le maximum pour aller le plus loin possible. Ces matchs vont aider les joueurs à se développer encore plus rapidement »

La belle entrée de Wilson Isidor

Entrée en jeu à la 76ème minute à la place du capitaine monégasque, le jeune Isidor a su se mettre en avant avec une intégration parfaite face à Donetsk. « Nous avions besoin d’apporter de la fluidité et de la vitesse. Il a bien saisi sa chance en créant deux occasions pour Kevin. Je suis content de sa performance. Je n’ai aucun problème à donner une chance à ceux qui se donnent à 100% à l’entraînement »

Un rouge et blanc en bleu

Même si Ben Yedder n’a pas été retenu cette fois par Didier Deschamps, Tchouaméni fait son apparition pour la première fois dans le groupe France. Une satisfaction pour le joueur mais également pour son coach qui est fier de son jeune milieu de terrain. « Lorsque le groupe a appris la nouvelle, tout le monde était très heureux. Cela prouve qu’il a travaillé dur. Il est sur le bon chemin. C’est aussi une bonne nouvelle pour l’AS Monaco, prouvant le bon travail effectué. »

Une équipe identique à Troyes ?

Avec la prestation des joueurs face à Donetsk, difficile de changer son XI de départ pour l’entraineur monégasque. Avec quelques petites rotations, l’équipe ne devrait vraisemblablement pas trop changer. « Il y a quatre jours entre les deux rencontres. C’est donc suffisant même si jouer à 13h est un horaire étrange. Kevin a une cheville douloureuse et Djibril a une petite gêne à l’adducteur. Nous analyserons cette situation. Nous pouvons néanmoins compter sur les retours de Krépin (Diatta) et Strahinja (Pavlovic). En dehors d’Aleksandr (Golovin) suspendu, s’il est possible de garder la même équipe, nous opterons pour cette solution »

Face à un promu

Troyes qui fait son retour en Ligue 1, ne compte pas pour autant se laisser faire. Les Monégasques sont prévenus et il va falloir avoir la même envie que face à Donetsk. « Cela risque d’être une rude bataille face à une équipe qui joue à cinq derrière. Il faudra jouer avec la même envie que face au Shakhtar et en essayant d’imposer notre style de jeu »

Source : AS Monaco