PSV-ASM : Clement et Nübel devant la presse

PSV-ASM : Clement et Nübel devant la presse

8 août 2022 12 Par Joffrey J

Comme une véritable finale, l’AS Monaco devra s’imposer en Hollande s’ils veulent continuer leur aventure en Ligue des Champions. Clement et Nübel se sont exprimés en conférence de presse. Extraits.

Philippe Clement

Prêt pour cette rencontre

Après la confiance acquise avec la victoire face à Strasbourg, les joueurs sont prêts pour ce match. « Nous n’avons pas besoin de plus de confiance, car elle est déjà là ! Même s’il faut aussi du réalisme pour remporter ce genre de rencontres. Le PSV est une très bonne équipe, elle l’a montré en Supercoupe des Pays-Bas en mettant cinq buts à l’Ajax (succès 5-3). Ils ont aussi mis quatre buts ce week-end en championnat (victoire 4-1 contre Emmen). Nous sommes très confiants, nous avons montré contre Strasbourg que nous sommes prêts pour ce genre d’échéances. Tous les joueurs sont impliqués et prêts pour relever ce défi. »

Une véritable finale

Les Monégasques devront être concentrés pendant tout le match et éviter les prolongations et les tirs au but. Gagner cette rencontre dans le temps réglementaire serait une bonne chose avant de recevoir Rennes et d’enchainer un mois d’août difficile. « Je pense toujours au scénario positif. Car si la qualification n’est pas là, il y a encore beaucoup de matchs de championnat, et une autre Coupe d’Europe à jouer. Cela n’empêche que nous sommes évidemment très, très déterminés à nous qualifier pour la Ligue des Champions. C’est un match, une finale, mais ça reste le football. Tu peux dominer pendant 90 minutes et ne pas passer. Malgré tout, il est important de penser que nous pouvons le faire, pour le réaliser sur le terrain. » « Nous avons beaucoup travaillé cela avant la demi-finale de Coupe de France contre Nantes la saison dernière. J’ai vu des joueurs qui avaient marqué tous les penalties à l’entraînement, ne pas réussir le jour J. C’est pourquoi ces derniers jours, nous n’avons pas spécialement travaillé l’exercice. Mais à l’inverse, j’ai beaucoup parlé aux joueurs de cette expérience à Nantes. Il y a des petits détails à régler, pour que cela marche cette fois-ci. »

Faire tourner l’effectif

Avec un planning chargé en nombre de matchs pour le mois d’août dont des matchs très importants pour la qualification en Ligue des Champions (en cas de qualification face à Eindhoven) , le coach devra faire tourner l’effectif comme ce fut déjà le cas à Strasbourg. « Il y a beaucoup d’options devant, c’est vrai. C’est très dur pour moi de choisir un onze de départ, mais j’aime avoir des problèmes comme ça. Nous avons parlé avec le groupe de la nécessité de mettre en place une rotation. Quand j’ai joué face à Manchester City avec le Club Bruges en C1, je n’étais pas sûr la veille que Raheem Sterling allait être sur la pelouse. Et cela change des choses dans l’approche du match et le choix du onze. Le calendrier est de plus en plus chargé, et il est absolument impossible de jouer tous les trois jours avec les mêmes joueurs. Nous avons fait de très bons matchs contre Eindhoven et Strasbourg, avec quasiment 20 joueurs ou plus. C’est ce que je veux, concerner tout le monde. Nous avons de grandes ambitions dans toutes les compétitions, car l’AS Monaco est un grand club, donc nous nous devons de faire tourner. »

Embolo : Un attaquant polyvalent

Très bon face à Strasbourg, et notamment dans la protection de balle, dos au but ou dans l’orientation du jeu, Breel pourrait apporter un avantage dans l’attaque monégasque. « Breel a un profil différent des autres attaquants. Il peut aider l’équipe avec ses caractéristiques. Mais comme Wissam, Kevin, Myron, Sofiane et Taki l’ont aussi. C’est à moi de voir ce dont nous avons besoin de faire tactiquement face à tel ou tel adversaire, avant de décider qui joue. Face à Strasbourg, Breel a réussi à créer des espaces pour les autres, ce qui est très important. Ensuite il y a aussi la question de savoir comment les joueurs récupèrent-ils de leurs matchs ? Mais je suis certain que tous sont dans le même état d’esprit. »

Alexander Nübel

Une chance de qualification

Nübel croit véritablement en la qualification des rouge & blanc face à Eindhoven. « À l’aller, ça a été une grosse opposition, mais on a eu les opportunités de gagner ce match. Le PSV a été bon notamment sur les transitions, mais on a très bien défendu. Demain, il faudra faire ce que nous avons réussi à développer au Stade Louis-II. Demain, Il faudra aussi faire face à l’ambiance du Philips Stadion, mais nous avons toutes nos chances de nous qualifier. »

Un match différent de la saison précédente

Déjà face à Eindhoven l’année précédente, Monaco l’avait emporté en Hollande mais ce sera un match très différent cette saison. « Je ne pense pas que cela joue énormément mis à part le fait d’avoir quelques repères en plus sur le terrain. L’an dernier nous nous sommes affrontés en Ligue Europa. Là c’est la Ligue des Champions donc ça n’a rien à voir ! C’est une finale et nous devons la gagner pour nous qualifier. »

Davantage de confiance dans le groupe

 » Après notre parcours de la saison dernière, nous avons désormais un vécu commun avec cette saison supplémentaire. Pour moi, c’est un avantage important dans un match comme celui-ci. Sur un plan plus personnel, j’ai plus confiance en moi avec cette saison passée au club. Nous sommes mieux préparés et je sais de quoi nous sommes capables. « 

La fameuse séance de tirs au but

Nübel sera le seul et dernier rempart en cas de séance de tirs au but. Comme pour chaque match à qualification, les tirs au but sont toujours dans la tête des gardiens. « Je vais analyser ça avec Frederic De Boever, (l’entraineur des gardiens ndlr) Thomas (Didillon) et Yann (Liénard) même si nous le faisons toujours avant chaque match. Lors d’une séance de penalties, il faut forcément un brin de réussite, mais un attaquant à plus à y perdre qu’un gardien ! « 

Source : AS Monaco / Photo : Icon sport