Mercato estival 2022 : le bilan

Mercato estival 2022 : le bilan

22 septembre 2022 6 Par Franck C

A l’issue d’un mercato estival globalement cohérent pour l’ASM, un bilan est à engager des arrivées et des départs de joueurs de l’effectif professionnel monégasque. On le rappelle, une opération « dégraissage » est en cours depuis l’arrivée  de Paul Mitchell en 2020 afin de réduire un effectif pléthorique estimé à environ 70 joueurs avant l’arrivée de l’ex directeur sportif du RB Salzbourg. L’ASM qualifiée pour la phase de barrages de l’édition 2022-2023 de la Ligue des Champions se devait de commencer plus tôt que prévu son mercato d’été 2022. Avant la fin de la saison 2021-2022, l’ASM s’était déjà faite apprivoisée par les sirènes parisiennes, madrilènes et anglaises pour évoquer officiellement la vente de son joueur le plus « bankable », à savoir Aurélien Tchouaméni. Le feuilleton dura quelques jours et finit sur un transfert record (100 millions d’euros) à destination de la maison «Merengue». D’autres transferts s’en suivirent (principalement arrivées de Minamino, Embolo et de Camara, départs de Tchouaméni, S.Diop, et Pavlovic) sous la houlette du directeur sportif P.Mitchell et dans le contexte d’un marché européen assez actif en période post-covid. En termes de ventes définitives, le club monégasque a finalement « rempli les caisses » avec une plus-value d’environ 74 millions d’euros. Certains diront que cet enrichissement est bénéfique avec le manque à gagner de la non-qualification en Ligue des Champions, d’autres que l’ASM n’a pas les moyens financiers des top-clubs européens anglais, espagnols et même français (PSG…) et se doit de toute façon de vendre des joueurs avant tout projet d’achat comme de très nombreux clubs français et européens à ce jour. Rappel des principaux faits marquants de ce mercato d’été 2022.

 

Les ventes – départs : (21 joueurs – Total : + 117 M. d’euros)

Les transferts définitifs : 8 joueurs vendus au total 

A.Tchouaméni : ce fut assurément la « tête de gondole » des ventes définitives du club du Rocher. Après 2 saisons et demie sous le maillot à la diagonale, l’ex Bordelais a cédé aux appels d’un « grand » d’Europe, en l’occurrence du Real Madrid. Après d’âpres négociations entamées en fin de printemps 2022 par les émissaires du Real mais aussi Liverpool, le joueur et le club monégasque ont vite trouvé un terrain d’entente sur un départ inévitable dès juin 2022. En lien avec le niveau croissant de la valeur du joueur à la suite d’une saison 2020-2021 largement accomplie puis celle de 2021-2022 très satisfaisante avec l’ASM et l’EDF A (3 titularisations successives lors de la Ligue des Nations), le départ de « Tchoua » devait arriver logiquement. Tardivement, le PSG s’est lancé également officiellement dans cette lutte à l’acquisition du milieu de terrain français mais malgré les appels du pied de KMB et de C.Galtier, Tchouaméni préféra privilégier le vainqueur à 14 reprises de la Ligue Des Champions. Il s’agit là de la seconde plus grosse vente de l’histoire du club après celle de KMB en août 2017 pour 180 M. d’euros. Acheté 20 Millions à Bordeaux en janvier 2020, le natif de Rouen laissera un souvenir impérissable aux supporters monégasques…et aux finances du club !

S.Diop : le joueur formé à Rennes et arrivé sous l’ère Jardim en juillet 2018 a quitté le Rocher sur une note d’amertume. Révélé lors de la saison 2020-2021 par le coach croate N.Kovac après un prêt à Sochaux en 2019-2020, l’attaquant a semblé « recalé » par le nouveau coach belge P.Clement dès l’arrivée de celui-ci en décembre 2021. Très peu utilisé depuis le début de saison actuelle malgré un but marqué lors de la 1ère journée de Ligue 1 à Strasbourg (1-0), Diop n’avait pas la confiance de l’ex-coach brugeois et a décidé de passer sur un autre projet avec le rival niçois. Sélectionné en Espoirs depuis 2020 et ayant prolongé récemment jusqu’en 2026 avec l’ASM, le néo niçois avait donc une valeur d’achat très intéressante sur le marché des transferts. Courtisé par Dortmund à l’été 2021 et par Leicester cet été, le joueur s’est décidé à un départ définitif plutôt que de rester sur le banc de manière trop récurrente à l’ASM. Le prix de vente de 22 millions d’euros peut paraitre élevé pour ce jeune joueur mais semble en dessous de ce que l’ASM pouvait obtenir avec un club anglais ou allemand par exemple (minimum 30 M. d’euros).

S.Pavlovic : arrivé en janvier 2020 sur le Rocher, l’international serbe a été également transféré définitivement cet été au RB Salzbourg. Prêté successivement à son ancien club de janvier à mai 2020, puis au Cercle Bruges en janvier 2021 et au FC Bâle en janvier 2022, il aura disputé au total seulement douze matches avec l’ASM (0 passe décisive, 0 but) sans s’y imposer et exclusivement sous l’ère Kovac. De retour de prêt de Suisse dès juin dernier, il semble que le jeune défenseur central serbe ait émis la volonté de partir pour gagner plus de temps de jeu au sein d’un club qui lui fasse un peu plus confiance. Sous l’entremise de P.Mitchell, ex directeur sportif du RB Salzbourg, le club autrichien a donc émis une offre ferme à l’ASM et les négociations ont très vite abouti. Vendu 7 millions d’euros en août dernier, l’ASM avait déboursé 10 millions d’euros au mercato hivernal en 2020 pour le faire venir du Partizan de Belgrade.

P.Pellegri : c’est ce que peut appeler l’un des plus gros flops en matière de recrutement de « jeunes pépites » par l’ASM. Difficile d’en expliquer les causes de manière objective. Arrivé à seulement 17 ans en janvier 2018 du Genoa et qualifié de « jeune le plus prometteur de sa génération » en Italie au poste d’attaquant de pointe, Pellegri a multiplié les périodes de blessures sur le Rocher. A titre d’exemple, le jeune italien n’a disputé que 125 minutes sous le maillot à la diagonale lors de la saison 2018-2019 et a vécu une saison blanche sans jouer en 2019-2020… Prêté à l’AC Milan en août 2021, Pietro Pellegri avait ensuite été prêté en janvier 2022 au Torino (avec option d’achat) pour y disputer la phase retour de Serie A. Le club turinois a donc décidé de lever cette option d’achat de 4,5 M€ incluant pour l’ASM des bonus et un pourcentage important lié à une future revente. Pour rappel, l’ASM avait déboursé 25 millions d’euros pour le joueur transalpin.

J.E. Aholou : Arrivé en juillet 2018 sur le Rocher, le milieu défensif ne s’est jamais imposé également sous le maillot Rouge et Blanc monégasque. Titulaire plutôt régulièrement au début de sa première saison, le joueur formé au LOSC a ensuite « disparu des radars » suite à une blessure et des performances sportives décevantes. Prêté la saison suivante à l’ASSE, puis à Strasbourg quelques mois plus tard pour un second prêt, Aholou est prêté la saison dernière par l’ASM au club alsacien pour la seconde fois mais avec une obligation d’achat à l’issue de la fin de la saison 2021-2022.  Avec un total cumulé de 25 matchs sous le maillot monégasque, le joueur a été vendu 3 millions d’euros et avait été acheté 14 millions en 2018.

E.Ayiah : le jeune ghanéen issu de l’Academy n’a jamais percé avec le groupe pro monégasque et a donc décidé de tenter sa chance hors du cocon. Intégré tout de même au groupe élargi lors de la préparation estivale débutée en juin dernier, et en disputant même quelques minutes lors des matchs amicaux, Ayiah n’a pas convaincu le staff technique de P.Clement ni le coach lui même. Il a signé un contrat quelques heures avant la clôture du mercato en Liga Nos au Portugal dans le club de Gil Vicente. Le montant du transfert n’a pas été communiqué par les deux clubs.

L.Larade et L.Torres : les deux joueurs évoluant la saison dernière en équipe réserve (supprimée on le rappelle en juillet dernier par l’ASM) ont été « invités » à prendre la direction du club filiale de l’ASM, le Cercle de Bruges. Arrivés respectivement en 2021 et 2017 sur le Rocher, les deux joueurs ont effectué la phase de préparation estivale avec le club belge et ont donc été transférés définitivement.

Résiliation de contrat (à l’initiative du joueur) : 1

A.Barreca : assurément un autre flop de recrutement pour un joueur arrivé en 2018 en provenance du Torino et annoncé comme un talent prometteur à son poste. Acheté 10 millions d’euros à l’été 2018, , après de multiples prêts (Newcastle, Genoa, Fiorentina et Lecce la saison dernière), et à un an de la fin de son contrat sur le Rocher, le joueur a négocié une résiliation de son contrat avec l’ASM, négociation aboutissant à un accord logique du club princier.

Les prêts : 8  joueurs concernés

B.Lecomte (gardien – Espanyol Barcelone) – R.Majecki (gardien – Cercle de Bruges) – A.Musaba (attaquant – FC Metz – OA) – Pelé (milieu défensif – Famalicao) – A.Zagré (arrière gauche – FC Utrecht- OA) – C.Matsima (défenseur central – FC Lorient- OA) – H.Marcelin (défenseur central – Cercle de Bruges) – T.Ribeiro (milieu de terrain – FC Valence – OA)

OA = Option d’Achat

Pour les deux gardiens monégasques barrés par le portier allemand A.Nubel depuis son arrivée en juillet 2021, l’issue d’un prêt était la solution la plus appropriée pour deux joueurs dont les contrats courent jusqu’en 2024 et qui devaient retrouver un temps de jeu convenable après deux saisons maigrichonnes en termes de minutes jouées, voire aucune minute pour « Benji » à l’Atletico Madrid la saison dernière. Pour Musaba, Pelé, et Marcelin déjà prêtés la saison dernière et de retour en juin dernier sur le Rocher, ces joueurs n’ont pas à nouveau obtenu la confiance de l’entraineur malgré leur présence à la préparation estivale avec le groupe professionnel. Pour Matsima, la situation sportive du jeune défenseur central aurait pu s’améliorer en début de préparation estivale mais le recrutement de M.Sarr à la mi août dernier (prêt avec OA de Chelsea) a décidé le défenseur central à un départ en Ligue 1 sous forme de prêt. Pour Zagré, le prêt avec option d’achat passé avec le FC Utrecht déjà en juillet 2021 prévoyait un prêt sur deux saisons et donc éludait le problème de son retour en juin dernier dans l’effectif monégasque. Enfin, l’ASM a décidé de prêter le jeune et talentueux milieu de terrain portugais Tiago Ribeiro en le prêtant au FC Valence en Liga espagnole. Arrivé à Monaco en 2018 à l’âge de 16 ans en provenance du FC Porto, Ribeiro avait effectué le début de la préparation monégasque. La saison dernière, il n’a disputé qu’une rencontre de Ligue 1.

Les fins de contrats : 4 joueurs concernés

Cesc Fabregas – Vito Mannone – D.Sidibé – A.Silva (Academy)

Les arrivées : (7 joueurs – Total : – 43,5 M. d’euros)

Les transferts définitifs : 3 joueurs concernés

T.Minamino : premier achat officiel de l’ASM au mercato estival 2022, le Japonais a évolué sous les couleurs du RB Salzbourg, club autrichien au sein duquel P.Mitchell a œuvré comme directeur sportif dans un passé proche. Cela a facilité les négociations avec le club anglais de Liverpool avec lequel Mitchell a de bonnes relations. Très peu utilisé sous les ordres de J.Klopp lors des deux dernières saisons, l’ASM a donc décidé d’investir sur ce joueur offensif polyvalent âgé de 27 ans, et ce, à hauteur d’un prix d’achat de 15 millions d’euros et d’un contrat de 4 ans. Son acclimatation sur le Rocher et son intégration physique et tactique avec ses coéquipiers restent encore à démontrer. Qualifié récemment de « flop » en recrutement par des observateurs du football français et européen, il est encore trop tôt pour user de ce qualificatif pour le joueur japonais auteur de son 1er but dimanche à Reims.

B.Embolo : l’attaquant puissant et véloce suisse est assurément un achat satisfaisant pour le moment. Débarqué sur le Rocher peu après Minamino en juillet dernier, l’ex joueur a été transféré de Mönchengladbach où il y a passé trois saisons dont la dernière fut très intéressante sur le plan statistiques (29 matchs joués, 9 buts et 4 passes décisives). Attaquant polyvalent, capable de jouer en pointe comme sur les côtés, et familier des matchs de Ligue des Champions, Embolo avait été short listé par P.Clement et la cellule de recrutement monégasque dans la perspective de disputer la prestigieuse compétition européenne et donc de disposer d’une alternative offensive à Ben Yedder. Le joueur a déjà marqué les esprits depuis le début de saison (2 buts inscrits + une passe décisive) et s’est même imposé comme titulaire à certains matchs en lieu et place de l’attaquant international français WBY atone depuis l’élimination en barrages de Ligue des Champions à Eindhoven. En l’achetant « seulement » 12,5 millions d’euros (sa valeur étant plutôt estimée à 18 millions d’euros), l’ASM a, pour l’instant, réalisé une belle opération si le joueur confirme tout au long de la saison son potentiel offensif intéressant et pour les saisons à venir.

M.Camara : attendu comme le « Messie » au milieu de terrain pour remplacer Tchouaméni et évoluer au côté du « taulier » Y.Fofana, le Malien a pourtant été transféré tardivement en Principauté. L’ASM a effectivement perdu du temps et a dû tergiverser pour remplacer rapidement l’ex Bordelais, soit en évitant de surpayer certains joueurs contactés officiellement (Rabiot par exemple) soit par surenchère progressive des clubs propriétaires des joueurs convoités (Leicester pour Soumaré). Là encore, c’est le RB Salzbourg qui a permis à l’ASM de finaliser l’achat du jeune milieu défensif malien mi août dernier. Ses performances récentes avec Salzbourg en Ligue des Champions la saison dernière et sa réputation flatteuse (on le compare souvent à N’Golo Kanté dont Camara est d’ailleurs un fan invétéré) ont achevé le club monégasque d’investir sur cet excellent ratisseur de ballons habile techniquement de surcroît. Peu cher au final car il n’a coûté que 15 millions d’euros alors que sa valeur sur le marché flirtait en juillet dernier aux alentours de 25 millions d’euros, un bonus à la revente a certainement été inclus avec le RB en cas de revente ultérieure. Etincelant au Parc des Princes le 28 août dernier en muselant Messi pour son 2ème match sous les couleurs de l’ASM, Camara peut être considéré à juste titre comme le meilleur achat monégasque de ce mercato estival 2022.

Les  prêts : 3 joueurs concernés

A.Nubel : le portier allemand a vite levé les doutes d’un retour au Bayern avant la fin de saison dernière. Pour lui et pour P.Clement, le bilan de sa 1ère année de prêt sur le Rocher ne laissait planer aucun doute sur un prêt prolongé d’une saison supplémentaire d’autant plus que Neuer reste encore à ce jour le gardien n°1 en Bavière.

T.Didillon : l’ex gardien du Cercle de Bruges et du FC Metz a répondu favorablement à la sollicitation de l’ASM dont l’objectif était de disposer d’un gardien solide et pouvant accepter le poste de gardien n°2. Majecki mais aussi Lecomte n’ont pas souhaité ce statut pour la nouvelle saison débutée en juillet dernier d’où leurs prêts. Didillon reste sur une bonne saison en Belgique avec le Cercle (10ème place, et aux portes des Play-Offs 2) et son expérience accumulée en France et en Belgique (Anderlecht, Genk, puis le Cercle soit environ 130 matchs en Jupiler pro league) est assurément un gage sérieux pour suppléer Nubel. Didillon est prêté pour une saison sur le Rocher.

M.Sarr : l’ex Niçois doit assurément se relancer sur le Rocher après une saison dernière tristoune en Angleterre. Le défenseur français (23 ans) a été prêté par Chelsea pour un an (opération payante à 750 000 €) sur le Rocher. L’ASM dispose d’une option d’achat à hauteur de (seulement) 12 millions d’euros. Ce pourrait être un très bon coup si ce prêt permet de remettre au premier plan le défenseur central qui compte plus de 110 matchs en Ligue 1 avec l’OGC Nice. Chevronné et avec une belle marge de progression, Sarr apporte en outre plus de solutions dans l’axe du secteur défensif monégasque et pourrait aussi évoluer axe gauche dans une défense à trois (ce fut le cas à Chelsea) ou une défense à quatre. Il pourrait aussi évoluer in fine au poste d’arrière gauche en cas d’indisponibilité de Henrique, ce qui fut le cas lors de son prêt au FC Porto la saison dernière. Un pari qui méritait d’être tenté par l’ASM.

Achat par fin de contrat : 1 joueur

D.Kouassi : ce transfert n’a pas été officialisé bizarrement par l’ASM. Etabli entre le Vannes OC et l’ASM en avril 2022, ce transfert « libre » de l’attaquant de 21 ans renforce avant tout le groupe Elite dirigé par D.Perrinelle depuis août 2022. Le joueur ayant disputé les récentes rencontres amicales face à Nice et Cannes (un but marqué).

 

Total effectif professionnel ASM (au 3 septembre 2022) : 52 joueurs sous contrat

Groupe Pro : 27 joueurs – Réserve : 17 joueurs (8 joueurs prêtés)

Synthèse infographique effectif professionnel de l’ASM au 3 septembre 2022 (source @Alyumdra)

 

En conclusion, rappelons également les impressions à chaud de P.Clement à l’issue du mercato estival 2022 tout début du mois de septembre : »Je suis un entraîneur facile, car je suis toujours satisfait. Tu sais que le mercato à la fin ne ressemble jamais à 100 % aux idées du début, mais en l’occurrence nous avons recruté des joueurs de talent et ambitieux. Et comme je suis un coach qui a des objectifs élevés, je suis très content de notre recrutement” .CQFD.

Sources : asmonaco.com ; Transfermarkt, l’Equipe

Infographies Alyumdra -Twitter